Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 предыдущая страница
 отправить друзьям
 распечатать
 ---> Chute de Richard Virenque le 11 Août 2006 à Méribel

En premier vous auriez pu écouter l’interview faite par Marc Olivier Fogiel le 16 janvier 2007 sur RTL où Richard Virenque racontait tout sur son accident ... Mais elle n’est plus disponible ...


..... Enquête propre à Velovelo .....
Suite à une grave chute vendredi 11 Août 2006 au final de l’étape de Méribel qui avait pour cadre un clm individuel de 6 km de la deuxième édition de l’Alpes Open Tour suite à priori a-t-il été dit sur le Dauphiné à une rupture de sa fourche, mais ceci reste à confirmer car cette rupture est peut être consécutive à la chute car elle se situe sur les fourreaux (voir plus bas notre enquête dans cet article), Richard Virenque, après avoir été dans un premier temps admis à l’hôpital de Moûtiers, est actuellement hospitalisé dans les services de chirurgie plastique et maxillo faciale au CHU de Grenoble Chartreuse (Notez qu’il est hospitalisé logiquement sous "régime de confidentialité", donc aucune visite ni bulletin de sa santé même pour la Presse ne sont possibles sur place, seule sa famille peut les donner).

Fracture du nez, fracture ouverte du front, 32 points de suture au total, ses jours ne sont pas en danger, selon le Dauphiné Libéré, il a été opéré le mercredi 16 août en matinée comme prévu pour réparer l’enfoncement de son lobe frontal. L’opération selon les dernières nouvelles a durée 3 heures et s’est déroulée avec succès, tout a semble-t-il été remis en bonne place. Après quelques jours de soins au CHU de Grenoble, il devrait rejoindre un établissement hospitalier près de chez lui.

A noter suite à notre propre enquête du lundi 14 août lors de la dernière étape de l’Alpe d’Huez auprès des participants et suiveurs présents le jour de l’accident, "on" nous a certifié qu’à Méribel, Virenque a couru les 6 km nu-tête alors que la veille et durant la rando de la journée, il portait un casque. Ce qui doit expliquer la gravité de sa blessure au front.

Pour ce qui est des causes exactes de sa chute dont 3 versions ont été données au moment même sur la ligne d’arrivée (celle qui semble la plus probable est un problème de serrage de sa roue avant) et qui s’est produite lors d’un clm individuel en montée de 6 km plus précisement dans les derniers 300 mètres qui eux étaient en descente, nous n’avons pas voulu nous substituer à la gendarmerie dont l’enquête est en cours.

Néanmoins, le samedi 19 août, nous nous sommes rendu sur le lieu précis de cette chute à Méribel afin d’étudier les causes probables dans le but d’éviter que cela n’arrive à d’autres cyclistes.


Selon notre témoin visuel qui se trouvait sur son balcon dans l’immeuble de gauche, RV gisait au niveau de la croix rouge et la roue avant avait atterri au niveau du cercle rouge


La flèche indique le sens de la course ...


Cette partie de route est à une cinquantaine de mètres du début des 300 mètres de descente et est à peu près à 5% de déclivité.


Tout coureur passant à cet endroit "saute" par réflexe de coursier le "gendarme couché". Normalement RV a lui aussi eu ce réflexe et a dû sauter l’obstacle.


Précision : Normalement les fourches des vélos de course comportent aux extrémités de chacun des deux fourreaux des pattes de fonderie avec des ergots de sécurité (Notre photo ci-dessus d’une fourche identique) qui ont pour but d’empêcher la roue de sortir seule au cas où il y est un défaut de serrage du blocage rapide. A noter que dans le milieu professionnel, certains mécanos liment ces ergots afin de réduire le temps de démontage des roues en cas de crevaison en course.

La roue avant de RV d’après nos témoins s’est détaché de son vélo puisqu’ils nous ont dit qu’elle a été retrouvée quelques mètres plus loin, alors qu’elle aurait dû normalement rester sur la fourche.

Si sa roue avant avait un défaut de serrage au niveau du blocage rapide, lors du saut, elle a pu sortir de la fourche ce qui expliquerait qu’on l’ait ramassée plusieurs mètres plus loin. RV a alors chuté vers l’avant et les fourreaux de sa fourche sont venus taper le sol et se sont pliés en leurs milieux comme nos autres témoins nous ont décrit les dégâts sur le vélo. À noter qu’ils nous ont dit que la fourche n’avait apparemment rien dans sa partie supérieure, pas de dégâts sur la potence ni sur le cintre, quant à la roue avant, elle a aussi semblé indemne.

Ceci n’est que notre explication en fonction de notre enquête et des déclarations de nos témoins. L’enquête de police ou Richard Virenque nous confirmera ou nous expliquera peut être une autre raison dans quelques jours.

En conclusion (but principal de notre enquête) : Que vous soyez connu ou méconnu, vous ne devez en aucun cas participer à une compétition de cyclisme sans casque de protection de même que tout organisateur ne doit jamais permettre le départ d’un coureur, quel qu’il soit, sans son casque attaché correctement. Le port d’un casque attaché est fondamental pour votre sécurité car en cas de chute sur une surface dure, il va absorber au mieux l’onde de choc pour éviter qu’elle ne brise votre crâne lequel n’a aucune protection naturelle contre ce genre d’évènement.

Un autre conseil à cette occasion, il serait judicieux de bien vérifier ou faire vérifier toutes les parties sensibles de votre vélo avant toute compétition et notamment le serrage de la roue avant ainsi que le bon état du blocage rapide..

Vous avez oublié votre casque, tant pis ! Prenez la sage et intelligente décision de ne pas prendre le départ et personne ne doit vous autorisez à le prendre et cela, qui que vous soyez et quelque soit l’enjeu ! Mieux vaut que vous restiez en vie ou que vous risquiez une blessure grave ! Organisateurs de votre côté, il serait peut-être bon de prévoir ce type d’oubli et d’avoir 2 casques en réserve, sinon ne permettez jamais le départ sans casque attaché correctement et remboursez l’inscription sans problème dans ce cas dans votre règlement où il serait bon qu’il soit mentionné très clairement qu’aucun concurrent n’est autorisé à prendre le départ sans casque)

Quant à vous Messieurs les Champions (nes) en herbe ou confirmés (ées), tout le Monde vous regarde, sachez donnez l’exemple en portant votre casque en compétition car cela fait partie de la contrepartie de la notoriété que le Monde vous donne !

Bien entendu, nous souhaitons un prompt rétablissement à Richard Virenque !

Ecoutez -> l’interview de Richard Virenque faite à Megève peu de temps avant sa chute par Claude Roig Grenoble dans laquelle il nous détaillait sa nouvelle vie de jeune retraité ...

- Nota : Pour écouter les interviews sur Velovelo, vous devez avoir activé le son et le plugin gratuit QuickTime doit être installé sur votre ordinateur. Si vous n’avez pas le plugin gratuit nécessaire prenez le temps de l’installer, en plus il est super ! Pour l’installer, rien de compliqué, tout est expliqué au bas de la page sur ce lien ...
- Pour Installer le plugin gratuit QuickTime sur votre ordinateur

Richard Virenque : Age 45 ans - Date de naissance : 19 novembre 1969 à Casablanca (Maroc)

Taille : 1m79 - Poids : 65 kg

Débuts Pro : 1991 ( R.M.O. )
- 1991 - 1992 R.M.O.
- 1993 - 1998 FESTINA
- 1999 - 2000 TEAM POLTI
- 05/07/2001 - 2002 DOMO-FARM FRITES
- 2003 - 2004 QUICK STEP - DAVITAMON

Tour de France - Podium(s) : 2ème en 1997 : 3ème en 1996

Meilleur Grimpeur - 7 fois (1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2003, 2004)

7 Victoire(s) d’étape  :
- 2004 : 10ème : Limoges - Saint-Flour
- 2003 : 7ème : Lyon - Morzine
- 2002 : 14ème : Lodève - Mont-Ventoux
- 2000 : 16ème : Courchevel - Morzine
- 1997 : 14ème : Bourg d’Oisans - Courchevel
- 1995 : 15ème : St Girons - Cauterets-Crêtes du Lys
- 1994 : 12ème : Lourdes - Luz-Ardiden

- 1er Paris-Tours (2001)
- 1er de la 13ème étape du Giro (1999)
- 1er GP La Marseillaise (1997)
- 1er Trophée des Grimpeurs (1994)
- 1er Tour du Piémont (1996)

- Au total un palmarès de 46 victoires

Haut 









Haut  
 Административная часть   Авторские права-Copyright: Жмите сюда Чтобы прочитать !