Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 page précédente
 Envoyer à un ami
 Pour imprimer
 ---> AG 2006 : D’abord assurer l’avenir

Nota >>> Ce reportage est en cours de mise en ligne ...rafraîchir votre page à chaque nouvelle visite à cet endroit


Dans la belle salle des Arts et des Spectacles de Saint-Agrève, ce samedi 16 décembre 2006, le Président Gérard Mistler, entouré du Professeur Thierry Philip (Vice-Président de la région Rhône-Alpes) et de Michel Pierrot (Maire de Saint-Agrève), a rappelé que son épreuve avait totalisé plus de 20 000 journées-vélo en 2006 : phénoménal !


De nombreuses interventions ont permis de faire le bilan de l’Ardéchoise 2006 mais surtout d’assurer les bases de l’organisation pour l’avenir.


Régis Feroul, vice-Président de l’Ardéchoise, chargé de la gestion des résultats, a confirmé la répartition de la participation : 1/3 de cyclo-randonneurs, 1/3 de cyclosportifs et 1/3 de cyclotouristes.


Très écouté, Régis Feroul salue le travail des techniciens de DAMI (Drôme-Ardèche Informatique) qui, avec DATA Sport, une société Suisse de chronométrage, n’ont enregistré aucune erreur.


Responsable de la boutique de l’Ardéchoise, Marinette Gounon demande que la marchandise soit livrée en temps voulu. Des retards ont en effet empêché cette boutique tant prisée de réaliser le chiffre d’affaires espéré. Son mari, Alain Gounon, qui vient de subir une opération, est responsable des repas (plus de 12 000 !) servis le samedi à Saint-Félicien et espère avoir satisfait tout le monde.


Joël Bernard, responsable de la commission des partenaires,


et Sandrine London, secrétaire-générale de l’Ardéchoise, l’ont demandé : "Il faut absolument que l’espace situé autour de la Maison de l’Ardéchoise soit fini d’aménager avant l’édition 2007 car les exposants ne peuvent plus passer quatre ou cinq jours dans la poussière."


Pour Jean-Jacques Vey, auteur-compositeur-interprète de la fameuse chanson de l’Ardéchoise, la musique et les musiciens font partie de la vie de l’épreuve. Présents dès le matin du samedi dans la dernière montée du col du Buisson depuis le pont de Clara, ils viennent souvent la veille afin d’être prêts à rythmer les derniers efforts de plus de 12 000 cyclistes.


Si France Télévision assure un fameux direct le samedi après-midi sur France 3 Rhône-Alpes-Auvergne, plus quantité de reportages, c’est grâce à Éliane Wauquiez qui espère maintenant des retombées concrètes au niveau national. Enfin ?!!!


Damien Gouy, qui fut Président des Écolocos, a lancé avec succès une opération d’envergure pour faire diminuer les déchets et trier ce qui reste pendant l’Ardéchoise. Il continue maintenant son action au sein de l’équipe permanente de Jean-Marie Béraud mais s’occupe aussi de l’Ardéchoise en 2 et 3 jours : hébergements, transport des bagages, etc... Un gros travail !


Son intervention est suivie très attentivement par toutes les personnalités installées à la tribune. Il demande que tous les villages qui oeuvrent en faveur du tri des déchets pendant l’Ardéchoise, lui fassent connaître ce qu’ils font et suggère aux bénévoles, concernés le jeudi et le vendredi, de venir à Saint-Félicien le samedi. Là, ils pourront vraiment se rendre compte de la taille de l’événement et... leur coup de main serait apprécié.


Conseiller Général de Saint-Agrève et vice-président de l’assemblée départementale, Maurice Weiss participe à l’Ardéchoise chaque année et rend hommage aux bénévoles bien présents sur les trois villages du canton traversés par l’épreuve : Labatie d’Andaure, Saint-Agrève et Rochepaule.


Alain Reynaud, ici au micro, est maire de Saint-Victor mais surtout Président de la Communauté de Communes du Pays de Saint-Félicien. Il assure le soutien complet de la C.C. à l’Ardéchoise et annonce que l’aménagement demandé coûtera 150 000 euros. Il sera financé à 50 % par l’État et le Conseil Général, le reste étant à la charge de la C.C.. Enfin, il espère que tout sera terminé en juin 2007...


Entre Olivier Dussopt, Conseiller Régional Rhône-Alpes (... et plus jeune candidat du PS en Rhône-Alpes pour les élections législatives de juin 2007) à sa droite et le champion cycliste "Parrain" Bernard Vallet, Denis Lacombe, Conseiller Général d’Annonay et vice-président de l’assemblée départementale chargé des sports et de la vie associative (cycliste lui aussi puisqu’il a participé à l’Ardéchoise) s’est exprimé lui aussi. Il affirme être d’accord avec "le parrain", Bernard Vallet, quand celui-ci parle de raison : "Il faut mettre la pédale douce." Il rappelle aussi que la sécurité coûte très cher à l’organisation et aimerait que l’État prenne à sa charge l’organisation de l’Ardéchoise des jeunes.


Gérard Mistler, Président-fondateur de l’Ardéchoise, n’a pas accepté de gaîté de coeur la suppression, provisoire on l’espère, de l’Ardéchoise des jeunes. Après plusieurs séances de travail avec les élus régionaux et départementaux, c’est la voix de la sagesse qui a prévalu pour 2007 afin que l’association puisse reconstituer ses réserves lui permettant de payer ses salariés pendant les mois délicats, de septembre à décembre.


Thierry Philip, vice-président de la région Rhône-Alpes, est aussi un médecin-cancérologue réputé qui adore le vélo et couvre au minimum 1 200 km afin d’être au départ de l’Ardéchoise. Après avoir effectué plusieurs fois, le Doux, il a bouclé les Sucs en 2 jours en 2006 et annonce qu’il sera à nouveau cyclo-randonneur en 2007 sur le parcours fameux de l’Ardéchoise (216 km).
Il salue l’Ardéchoise comme une exemple d’économie sociale et solidaire. Lui aussi, il demande que l’Ardéchoise des jeunes soit prise en charge par l’État. Quand il envisage l’avenir, il est catégorique : "L’Ardéchoise ne peut pas mourir. 2006 a été un peu difficile mais 2007 se passera bien. Nous reconstituerons les réserves nécessaires à la vie de l’association afin de payer les salariés. L’année qui vient nous réserve de très bonnes surprises et les plus jeunes reviendront en 2008 !"


Parrain de l’épreuve depuis l’origine, Bernard Vallet rappelle la réussite exceptionnelle de l’Ardéchoise sur le plan sportif avec tant de participants et la mobilisation des bénévoles, de la presse, des élus...
Sur le plan financier, il se dit confiant car : "Nous avons identifié les causes du déficit. Nous espérions dépasser les 15 000 inscrits et nos prévisions étaient en conséquence. Pour 2007, nous tablons sur 12 000... total que l’on espère dépasser..." Pour lui encore, 2007 sera une année très raisonnable et 2008 ne pourra se faire qu’avec les jeunes !

Auteur : Claude ROIG, Régis MARIE

Haut 









Haut  
 Espace privé   Droits d’auteur-Copyright: Cliquez ici pour lire !