Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 page précédente
 Envoyer à un ami
 Pour imprimer
 ---> > Etape 5 (Sam 30 Août ) : Teresópolis -> Rio das Ostras : 196,3 km

Etape 5 : Teresópolis -> Rio das Ostras : 196,3 km

Sur deux cents kilomètres qui peuvent faire démentir tout ce qui a pu jusqu’ici être dit sur le revêtement du réseau routier brésilien, sur un billard de bitume, la cinquième étape n’a rien à envier pour son dénivelé à celle qui fut proposée la veille ou à celles que proposent les plus grandes épreuves. De la montagne de Téresopolis, la course rejoint le bord de mer à Rio das Ostras, la rivière des huitres. Une perle.

Dès le départ, après une belle descente digne de celle des enfers, la course file au nord, poursuit dans la plaine sur une vingtaine de kilomètres. Puis elle gravit un nouveau col, du hors catégorie, mille quatre cents mètres de dénivelé sur quinze kilomètres puis à nouveau rebascule et redescend Les trente derniers kilomètres sont plutôt plats. La chaussée est très large et l’accession à la plage ne se fait pas sans vent contraire. Les paysages sont magnifiques. Du pédalo sous les cocotiers. Des vaches cornues, bossues, telles de zébus, regardent passer le train.

Partis dès l’aube, à sept heures du matin, les quatre-vingts coureurs résistants se lancent sous un soleil retrouvé sur le toboggan. La descente vertigineuse scinde son entité en quatre parties égales. L’EPM Une Columbia prend les choses en main. Kléber Ramos se fait piéger. Son groupe est compté à 2’ en bas de la pente. Toute l’équipe Funvic se met à son service pour le ramener sur les leaders. Ce sera chose faite.

La nouvelle ascension qui contraint les coureurs à mi course est difficile d’autant que le ciel à nouveau se couvre et qu’avec l’altitude froid et humidité retrouvent leur mise. Si personne ne cède, personne ne parvient non plus à faire la différence et à s’extirper. La pente étire le peloton sans que les leaders ne parviennent à se départager. Bien au contraire, ils reconstituent un regroupement homogène dans la descente.

Les trente derniers kilomètres ont un parfum d’iode. La mer est proche mais le vent contraire contraint toute tentative de fugue du peloton. Les attaques sont incessantes, la file indienne passe de droite à gauche de la chaussée, semble tituber. L’un part à droite, l’autre contre à gauche. Irrémédiablement les roues sont emboitées sans se décrocher.


Photos © Marcio Rodrigues / MPIX


L’entrée dans Rio das Ostras est collective. Il y aura un sprint sur le bord de mer. Raphael Andriato prend alors sa revanche sur Cristian Clavero et remporte sa seconde étape. Dans leurs roues, il ne manque personne à l’appel.

............................................... Reportage : Brice de Singo ...............................................


Voir ->... Classements étape 5 : Teresópolis -> Rio das Ostras


.......... VIDEOS ..........

Ci-dessus la vidéo (durée 3’52") de cette cinquième étape. Notez aussi qu’il n’y a pas de son dans les vues d’hélico !

Autre vidéo (durée 2’10") de cette cinquième étape.


Voir suite -> Etape 6 (Dim 31 Août ) : Rio das Ostras -> Rio de Janeiro : 180,7 km

Haut 









Haut  
 Espace privé   Droits d’auteur-Copyright: Cliquez ici pour lire !